Voeux, pour l'année à venir

 

Je vous souhaite une année pleine de SENS !

Au rayon des bonnes et pieuses résolutions, une de nos chaînes de télévision nationales s'interrogeait
sur l'assiduité de fréquentation des salles de sport en ce ... 30 décembre 2012.
La réponse que fit au journaliste le gestionnaire d'une de ces salles, soit que le boom des inscriptions
débute mi janvier, et se maintient jusqu'en mars, était plus que prévisible...
Je suis par contre restée sans voix lorsque le même journaliste, s'approchant d'une jeune femme
en sueur et pointant son courage, celle-ci lui avança que non seulement l'exercice lui permettait
de brûler les calories excédentaires du repas de Noël, mais faisait place pour en engouffrer davantage au cours
du réveillon de la Saint Sylvestre.
Bin voyons!...

Cette affirmation aussi absurde que naïve m'a laissée suspendue entre indignation et perplexité :
nous sommes-nous vraiment laissé réduire à cet état de consommateur jamais rassasié,
gourmand à outrance, d'une faim indistincte et sans fond, avide de toujours plus sans plus être
à même de reconnaître le TROP ?
Que sommes-nous capables d'apprécier vraiment et simplement, que savons-nous de nos limites
personnelles, que signifie le contentement?
Quel serait le sens d'une vie avalée sans l'avoir mâchée, abondante mais insipide, évitant
soigneusement toute frustration, éloignée de l'idée même de confrontation à une limite?

Nos vies sont à l'image de nos assiettes : nous pouvons les remplir à ras bord, avaler distraitement
tout ce que nous y avons versé... ou ralentir, choisir d'être plus présent au monde et à nous-même,
goûter en conscience tout ce que l'univers met sur notre chemin comme le contenu de notre assiette...
Accepter ses contours, entre début et fin, et lui donner SENS.

A l'heure de jeter un regard par dessus l'épaule et de former des vœux pour une année
que l'on voudrait belle et féconde, souvenons-nous que nous demeurons libres et responsables
de donner à nos vies un sens choisi... par devers tout.

Je vous souhaite que rien ni personne ne vous conduise à abdiquer votre pouvoir
sur votre propre existence...